top of page
  • Photo du rédacteurBenoit Therrien CPA

Comment bien gérer les liquidités dans votre entreprise


liquidités


La gestion des liquidités est une composante essentielle de la gestion financière de votre entreprise. En effet, il s'agit de gérer les flux monétaires afin d'assurer votre bon fonctionnement et votre croissance. Ainsi, vous devez surveiller votre flux de trésorerie pour veiller à ce que vous disposiez des fonds nécessaires pour payer vos dettes à court terme et pouvoir aussi planifier le paiement de vos emprunts à long termes. Par conséquent, il est important de comprendre comment gérer correctement les liquidités à court terme et à long terme.


Pour en savoir plus sur le domaine, vous pouvez regarder le vidéo explicatif:



1. Façons de gérer vos liquidités


compter ses liquidités

La gestion des liquidités est une priorité absolue pour les entreprises de toutes tailles afin de s'assurer qu'elles disposent des fonds nécessaires pour leurs opérations quotidiennes et pour se préparer à l'avenir.

Ainsi, malgré qu’avoir des employés est souvent nécessaire au fonctionnement d’une entreprise, le paiement des salaires est l’un des plus gros stress sur vos liquidités. Contrairement aux paiements de factures de sous-traitance ou autres payables, vous n’avez pas le choix de payer vos employés à une date précise.

Dans cette section nous parlerons des éléments desquels tenir compte pour optimiser vos liquidités.


Facturez le plus rapidement possible


Facturez lorsque le bien est vendu ou le service rendu plutôt que d’attendre à la fin du mois. Comme la plupart des entreprises ont des politiques de paiement établi selon un nombre de jours fixes, vous recevrez le paiement de vos factures plus rapidement.

Ainsi, si votre client paie dans les 30 jours, le plus tôt vous facturerez, le plus tôt vous recevrez le paiement et augmenterez vos liquidités.


Utilisez le ratio de délai moyen de recouvrement


Une bonne façon d’augmenter vos liquidités est de payer un bonus à l’employé qui s’occupe de la collection, en fonction du nombre jours dans vos comptes à recevoir.


Voici le détail de ce ratio:

Description: Ce ratio indique le nombre de jours moyen des comptes à recevoir.

Formule: (Total des comptes à recevoir – les taxes de vente incluses dans les comptes à recevoir) / (ventes pour l’année / 365 jours)

Exemple: le total des comptes à recevoir est de 115 000$. Dans ces comptes à recevoir, il y a 15 000$ de TPS/TVQ et les ventes pour l’année sont de 1 000 000$.Le ratio est donc (115 000$ - 15 000$) / (1 000 000$ / 365) = 100 000$ / 2 739$ = 36,5 jours.

Évaluation: Les comptes à recevoir sont en moyenne de 36,5 jours. Plus, le total est bas, plus l’entreprise recouvre rapidement ses recevables et moins elle aura de problèmes au niveau de ses liquidités.


Obtenez des échéances de paiement réduites auprès de vos clients


Lorsque vous devez fournir des services à vos clients, il est important que vous demandiez des échéances de paiement réduites. Cela vous permettra de recevoir plus rapidement des sommes d’argent et d’ainsi éviter d’avoir des dettes trop importantes.

Cela peut également vous permettre de réaliser des opérations de financement auprès de tiers.


Acquérez des possibilités de crédit


Un des plus gros risques pour une PME est de manquer de liquidités. Vous pourriez mettre votre entreprise en péril si, par exemple, vous aviez un gros contrat avec un client qui prendra du temps à vous payer. Quand les affaires vont bien, c’est souvent l’occasion de vous négocier une marge de crédit avec la banque.

Un point important à considérer lors de votre recherche de soutien financier est de trouver une source à court terme pour vos besoins à court terme tel qu’une marge de crédit.


2. Identification de vos besoins en liquidités


Identification des besoins en liquidités

La gestion des liquidités est une partie importante de la gestion des finances d’une entreprise. La connaissance de vos besoins en liquidités vous aidera à prendre les bonnes décisions et à bien gérer votre trésorerie.


Définir ses besoins en liquidités


Pour pouvoir déterminer vos besoins en liquidités, vous devez sans contredit faire un budget contenant une portion d’analyse des liquidités.

Dans votre budget, vous devrez estimer les revenus et les dépense de votre entreprise pour la prochaine année financière. Vous calculerez ainsi si vous estimez faire des pertes ou des profits. Par la suite, vous devrez calculer l’impact de vos prévisions financières sur vos liquidités.

Vous devez donc définir vos hypothèses, afin de déterminer vos revenus et dépenses et leur impact sur vos besoins en liquidités.


Les ratios pour analyser vos liquidités sont :


Ratio du fonds de roulement

Description: Ce ratio est très utilisé par les banquiers. Il s’exprime de cette façon:

Formule: Actif à court terme / passif à court terme.

Exemple: L’actif à court terme est de 30 000$ et le passif à court terme est de 15 000$, donc le ratio de fonds de roulement = 2.

Évaluation: Pour avoir un ratio de fonds de roulement acceptable, il doit être d’au moins 1 fois. C’est-à-dire que votre actif à court terme doit être supérieur au passif à court terme.


Ratio de liquidités immédiates

Description: Ce ratio démontre la capacité d’une entreprise à faire face à ses engagements à court terme, sans recourir à ses actifs à court terme non liquides. Il s’exprime ainsi:

Formule: Actif à court terme - les stocks / passif à court terme

Exemple: L’actif à court terme est de 30 000$, les stocks sont de 10 000$ et le passif à court terme est de 15 000$, donc le ratio de liquidités immédiates = 30 000-10 000 / 15 000 = 1,33.

Évaluation: Un ratio de liquidités immédiates légèrement inférieur à 1 peut être acceptable.


Si vous avez un projet d’investissement


Il est important de ne pas utiliser vos liquidités à court terme dans le but de financer un projet à long terme. Dans le but de vous protéger et les liquidités de votre entreprise, vous devriez vous questionner sur la façon de financer votre projet.

Si tel est le cas, vous devez vous demander quelle est la taille de ce projet et si vous pouvez y consacrer des liquidités ou si vous financerez votre projet à partir d’une source ou d’un investissement.


3. Les différentes sources de financement d’une entreprise


Sources de financement

Il existe plusieurs sources de liquidités pour une entreprise, chacune présentant des avantages et des inconvénients. Les principales sources de liquidités d'une entreprise sont l'emprunt bancaire, les financements par action, les lignes de crédit, les dettes à court terme et les emprunts obligataires.


Les fonds autogénérés de l’entreprise


L’une des sources de liquidités d’une entreprise est sa propre trésorerie, qui correspond à l’argent que possède l’entreprise. Cette somme peut être utilisée pour payer les salaires ou les factures, par exemple. Elle peut aussi être utilisée pour payer les dettes de l’entreprise. C’est une source de liquidités importante, car elle permet de ne pas avoir à s’endetter.

Enfin, la trésorerie peut aussi être utilisée pour payer les dividendes, si l’entreprise possède des liquidités excédentaires.


Les emprunts bancaires


Identifier ce que l’on veut financer:


Il est capital de bien identifier ce que l’on veut financer, pour trouver le financement optimal pour l’entreprise. Si vous financez un compte à recevoir ou un stock, vous devez aller chercher un emprunt à court terme, comme une marge de crédit. Dans le cas d’un équipement à long terme, le financement sera apparenté avec la période de vie du bien financé.


Quels sont les organismes ou banques qui pourraient financer votre projet:


La façon la plus facile et la moins dispendieuse est de se financer avec une banque traditionnelle. La contrainte avec une banque est qu’elle exige toujours une garantie et ne prête jamais 100 % de la valeur du bien donné en garantie. Par exemple, vous ne pourrez jamais obtenir un prêt hypothécaire pour la totalité de la valeur de votre propriété. De plus, si vous allez chercher une marge de crédit, la banque prendra en garantie vos comptes à recevoir, votre inventaire et va financer au maximum 75 % du montant total de ceux-ci.

Le deuxième critère que les banques évaluent pour une demande de financement est votre capacité à rembourser votre prêt. Vous devez donc faire la démonstration, avec des états financiers prévisionnels, que vous serez apte à repayer la totalité de votre emprunt.


Déterminer les garanties que l’on peut ou que l’on veut donner:


En tant qu’entrepreneur, vous devez vous assurer de ne pas donner en garantie des actifs qui sont essentiels à la survie de votre entreprise. En contrepartie, la banque exigera le plus de garanties, pour se protéger contre le non-remboursement de votre prêt.

Voici la liste des biens que vous pourriez donner en garantie:

  • Les comptes à recevoir;

  • Les stocks;

  • Un équipement;

  • Un immeuble;

  • Un crédit d’impôt à recevoir;

  • Une garantie personnelle d’un actionnaire.

La banque demande souvent une garantie personnelle en plus de la garantie tangible que vous lui avez déjà fournie. Son but est de s’assurer, en cas de difficultés financières de l’entreprise, que vous avez un incitatif à les aider à recouvrer leurs garanties dans l’entreprise pour vous éviter de payer personnellement pour les pertes sur les prêts. Si vous avez un bon dossier de crédit et de bonnes garanties, vous possédez de bons éléments de négociation pour refuser de leur donner une garantie personnelle pour couvrir un prêt.


Période d’amortissement et remboursement du prêt :


La période d’amortissement d’un prêt doit être en ligne avec la durée de vie de l’actif financé. Par exemple, si vous financez un actif à long terme (un immeuble), vous allez chercher un prêt hypothécaire remboursable sur une période de 15, 20, 25 ou 30 ans.

Si vous financez un bien à long terme avec un prêt à court terme, par exemple une marge de crédit, vous mettrez en péril votre capacité à financer vos besoins futurs en liquidités à court terme.

De la même manière, vous ne voulez pas financer vos actifs à court terme comme vos stocks avec un prêt à long terme et reporter vos problèmes de liquidités dans le futur. Si vous n’êtes pas rentable à court terme, il est mieux de régler le problème à la source au lieu de le reporter avec un prêt à long terme.

En résumé, vous adaptez la période d’amortissement de votre prêt avec la vie utile de votre actif.


Les institutions de financement alternatives


Si vous n’avez pas de garantie à donner, vous devrez vous tourner vers des institutions alternatives, qui demanderont une surprime pour compenser votre manque de garantie. Vous pourrez contacter par exemple la BDC, Investissement Québec ou un prêteur privé.


Les investissements


Dans tous les cas, si vous désirez faire une demande de financement, vous devrez sans contredit préparer des états financiers prévisionnels pour démontrer vos besoins en financement ainsi que votre capacité à rembourser le prêt selon les termes du financement.

Bien que l’émission ou la vente d’équité ne soit pas une méthode de financement, il est important de l’envisager ou de la préparer si cela permet de faire croître la société plus rapidement. Lors d’une ronde de financement, vous pourriez inclure une portion de vente d’équité pour rencontrer votre ratio d’endettement afin de diminuer le risque de l’entreprise.


Il existe en général quatre sortes d’investisseurs qui pourraient être intéressés à faire un investissement dans l’équité de votre société :

  1. Un investisseur stratégique, c’est-à-dire un individu ou une société qui exerce dans un domaine connexe au vôtre et qui évalue que le partenariat avec votre entreprise fera augmenter la valeur de son entreprise. Un exemple connu: j’achète l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal et ensuite je fais construire des tours de condominium autour du Centre Bell, que je vends avec une surprime grâce à l’image de marque de l’équipe de hockey;

  2. L’investisseur institutionnel ou capital de risque, qui investit dans votre entreprise pour faire un rendement. Il ne veut pas prendre une participation de contrôle et a comme objectif de faire un bon rendement dans les cinq prochaines années;

  3. Un ange investisseur, c’est-à-dire une personne ou une société qui n’a pas une structure comme un « Venture Capital » mais qui investit dans des entreprises à fort potentiel;

  4. Vos employés, qui désirent profiter de la croissance de votre entreprise.

Dans tous ces cas, vous aurez besoin de faire un état financier prévisionnel pour évaluer la valeur de votre entreprise. Cette dernière est intimement reliée aux profits qu’elle générera dans le futur.


Les ratios que les financiers regarderont en plus des ratios de liquidités sont:


Ratios de structure financière:

Ratio d’endettement

Description: Ce ratio mesure le niveau d’endettement de l’entreprise, c’est-à-dire la proportion des actifs financés par les dettes.

Formule: Passif total / Actif total

Exemple: Un passif total 50 000$ et un actif total de 100 000$, donc le ratio d’endettement = .5.

Évaluation: Un ratio d’endettement bas démontre une meilleure santé financière.


Ratio d’effet de levier

Description: Ce ratio indique la proportion des actifs financés pour chaque dollar investi par les actionnaires.

Formule: Actif total / Valeur nette

Exemple: Un actif total de 100 000$ et une valeur nette de 20 000$ donc un ratio d’effet de levier = 5.

Évaluation: Un ratio élevé démontre que l’entreprise a utilisé beaucoup de dettes pour sa croissance, versus l’injection de capitaux.


4. Les différentes manières d’utiliser vos liquidités

utilisation des liquidités

Les liquidités sont des avoirs disponibles immédiatement ou à court terme. Elles peuvent être utilisées pour financer des projets à court et moyen terme, tels que l’investissement dans des actifs à court terme, le remboursement de dettes à court terme ou l’achat d’actifs à moyen terme. Les liquidités sont essentielles pour les entreprises car elles peuvent être utilisées pour couvrir les dépenses courantes et faire face aux imprévus. Il existe plusieurs façons d’utiliser vos liquidités de manière efficace.


Régler vos factures


Lorsque vous réglez vos factures, vous devez toujours vous assurer que vous avez suffisamment de liquidités. Si vous êtes un bon payeur, vos fournisseurs seront plus enclins à vous faire de meilleurs prix et à vous donner un meilleur service


Investir dans des biens


Si vous souhaitez investir dans des biens, vous devez considérer plusieurs paramètres. Par exemple, il est important de connaître votre taux d’endettement. Cela vous permettra de savoir si vous pouvez investir dans un bien ou si vous devez le financer et par quel moyen le faire.


Financer des initiatives


Lorsque vous devez financer des initiatives, il est important de réfléchir avant de procéder à un prêt. Vous devez d’abord déterminer si vous êtes capable de rembourser cet argent.

C’est ainsi que vous éviterez de vous retrouver dans une situation difficile. Lorsque vous financez des initiatives, vous devez aussi considérer la solvabilité de l’entreprise ainsi que le risque du nouveau projet.


Conclusion


Bien gérer ses liquidités est crucial pour la survie et le succès d’une entreprise. Cela nécessite non seulement de bien estimer ses besoins en liquidités, mais aussi de comprendre les différentes sources de financement qui peuvent être sollicitées pour répondre à ces besoins. Il est essentiel de s'assurer que votre entreprise dispose toujours des fonds nécessaires à son bon fonctionnement et à son développement à long terme. Faire appel à un prêt bancaire et recourir aux autres sources de financement offertes peut également aider votre entreprise à générer plus de liquidités et améliorer sa rentabilité.

178 vues0 commentaire

Comments


bottom of page